DROIT A L’EDUCATION : ‘REALITE OU LEURRE AU CAMEROUN’’

Idéalement tout être humain peut se prévaloir de ses droits fondamentaux, sans distinction de race, couleur, sexe, classe sociale, et surtout âge. Autrement dit l’adulte tout comme l’enfant jouissent des mêmes droits notamment le droit à la vie, à la liberté d’expression, à l’éducation selon la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH).

Source : veille-eip.org


Pourtant, les droits de l’enfant, en Afrique en général et au Cameroun en particulier ne sont pas toujours respectés. Beaucoup d’enfants ne jouissent pas totalement de leurs droits, notamment le droit à l’éducation. Celui-ci est trop souvent banalisé, voire bafoué. Et ceci bien que des adages comme « la jeunesse camerounaise est le fer de la nation » ou encore ‘’l’enfance et la jeunesse représentent la fondation du Cameroun de demain’’ soient légion.
Pour le cas d’espèces, le Cameroun est considéré comme un pays en développement. Qu’à cela ne tienne, cette condition ne justifie pas le fait de ne pas offrir à tous les enfants l’opportunité d’avoir une éducation de qualité.

Source : veille-eip.org

Est-ce normal de voir des enfants chercher de l’argent de manières diverses enfin de subvenir à leurs besoins primaires tels que l’alimentation et l’éducation ? Quelle est la responsabilité des parents ? De la société ? De l’Etat ? De la communauté internationale ? Bonjour les dérives diverses comme le vol, le viol, et autres traumatismes de toutes sortes.


Je m’appelle FEUDJIO Raoul, j’ai 18 ans. D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours fait du commerce à la sauvette pour pouvoir payer mes études. Je suis né dans une société où ce n’est pas automatique d’apprendre à lire et à écrire. Je suis né dans un monde où fréquenter c’est une chance. Je suis né dans un pays où l’éducation n’est pas toujours un droit. Mais j’ai choisi de me battre pour qu’on ne me vole pas ce droit. Très tôt j’ai compris que j’avais mon destin entre les mains et que celui-ci passe forcément par l’éducation. J’ai eu la grâce d’obtenir mon baccalauréat série C cette année, qui plus est avec mention bien. Je rêve d’un avenir meilleur. Mais combien d’enfants auront cette chance ?

Source: blogueurs.cm

Je pense à Eric, qui avait moins de 10 ans mais qui vendait l’eau pour survivre. Je pense à Eva, qui vendait les bonbons pour acheter de quoi manger à sa maman et ses sept frères et sœurs. Que sont-ils devenus ? Ont-ils eu la chance de fréquenter plus tard ? Sont-ils encore en vie ? Je ne saurais donner la suite de l’histoire de mes petits compagnons de fortune.

Source: Camer.be

Je pense à mes cousins qui vivent au village. Fotso qui a 5 ans, rêve d’être un grand ingénieur plus tard. Pourra-t-il ? Avec les conditions de scolarisation dans les zones reculées laissent à désirer à cause du manque d’infrastructures, d’eau potable, d’électricité.

Je pense à mes petits frères sauvagement assassinés à Kumba. Est-ce un crime d’être un enfant dans ce pays ? Quand on a la chance de pouvoir aller à l’école on n’est pas en sécurité. Comment parler du droit à l’éducation lorsque l’insécurité réside ?

Hommage rendu aux enfants massacrés à Kumba, Sud-ouest, Cameroun

Je pense aux régions du nord-ouest et du sud-ouest Cameroun qui aujourd’hui comptent plus de 850000 enfants non scolarisés, des multiples écoles fermées et détruites, des enfants innocents tués, enlevés, juste parce qu’ils voulaient s’éduquer.

Enfants fuyant l’école suite à une fausse rumeur d’attaque sécessionniste à Limbé. Source : stopblablacam


Je verse des larmes en rédigeant cet article. Oui je suis mendiant. Mendiant de l’éducation. Mendiant de la paix. Mendiant de l’espoir.
Je prie pour réussir, pour mes frères décédés le 24 octobre 2020 à Kumba. Je leur rends hommage à travers ce texte. Ainsi qu’à tous les enfants qui malgré tout, ne jouissent pas de leur droit à l’éducation.

Source : journal Intégration

En espérant que demain sera meilleur...

Par Feudjio Djila Raoul, 18 ans. Université de Yaoundé 1. 1ère année de licence en mathématiques. Contact: 693916739. Parrainée par Hemes Nkwa. Contact: 670145220. Pour le concours lancé par l’UNICEF en partenariat avec l’ABC pour la journée mondiale de l’enfance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :